Synthèse des Effets Biologiques des Rayonnements Ėlectromagnétiques selon le Rapport Bioinitative

Introduction

Le rapport Bioinitiative est un rapport international publié le 31-08-2007 par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP (rapport en anglais ici). Il a été validé puis publié par l’E.E.A., Agence Européenne de l’Environnement et a été validé par le Parlement Européen par un vote du 04/09/2008.

En 2012, une mise à jour intégrait 1800 nouvelles études renforcant la certitude de la nocivité des ondes et de l’urgence de mise en œuvre de nouvelles normes pour protéger la population

Ce document résume les effets biologiques en s’appuyant sur la synthèse du rapport effectuée par l’association CRIIREM (voir ici).

 

Abréviations

CEM : Champs ElectroMagnétiques = EMF : ElectroMagnetic Fields
EBF : Extrêmement Basses Fréquences = ELF : Extremely Low Frequency
MO : Micro-Ondes = RF : RadioFrequencies

La traduction française exacte du terme « radiofrequencies » est « radioélectriques ».
Ce terme générique correspond à une partie bien précise du spectre électromagnétique, comprise entre
9 kHz et 3000 GHz et contenant entre autres la gamme de fréquences dites « micro-ondes » utilisée par les systèmes de téléphonie mobile, également appelée « hyperfréquences ».

Note importante
Il faut noter que les rayonnements électromagnétiques considérés dans le rapport Bioinitiative ne proviennent pas uniquement des antennes de téléphonie mobile et des téléphones portables.
Certains rayonnements sont générés par les lignes et les appareils électriques d’une manière générale.
Cependant la quasi-totalité des effets ici mentionnés concernent la téléphonie mobile (antennes et téléphones) en ce qu’elle est émettrice de CEM et MO.

 

Génotoxicité et expression des protéines

Cause : CEM
L’exposition aux CEM peut modifier un gène ou l’expression des protéines de certains types de cellules. Les conséquences biologiques de la plupart de ces modifications restent méconnues, et demandent d’être davantage explorées.

 

Génotoxicité et dommages sur l’ADN

Cause : MO
La génotoxicité peut mener à des modifications des fonctions cellulaires, au cancer, et à la mort de la cellule. Il apparaît que selon certaines conditions l’exposition aux MO est génotoxique. Les études disponibles sont pour l’essentiel uniquement applicables à l’exposition aux rayonnements des téléphones mobiles. L’une d’entre elles démontre notamment que des MO/RF à des niveaux de puissance équivalents à ceux d’une antenne relais ou d’un relais hertzien s’avèrent génotoxiques et peuvent endommager l’ADN.

Les MO peuvent être considérées comme génotoxiques, c’est-à-dire entraînant des dommages de l’ADN.

Durant l’utilisation d’un téléphone mobile, une masse relativement constante du cerveau est exposée à des rayonnements d’une intensité relativement haute (DAS entre 4 et 8 W/kg). Plusieurs études ont montré des dégâts sur l’ADN à des DAS inférieurs à 5 W/kg.

Des mutations génétiques dans une seule cellule suffisent à provoquer un cancer et il y a des millions de cellules dans un gramme de tissu.

 

Stress cellulaire

Cause : CEM, EBF, MO
La recherche scientifique sur les protéines de stress a montré que le public n’est pas protégé des dommages potentiels que peuvent provoquer l’exposition aux CEM liés aux lignes électriques (EBF) ou aux ondes radioélectriques.

Les cellules réagissent à des CEM potentiellement nocifs en produisant des protéines de stress (les “heat shock proteins”, des protéines de choc thermique abrégé hsp)

L’interaction directe des EBF et des MO avec l’ADN est désormais prouvée. Les deux activent la synthèse de protéines de stress.

Les dommages et cassures de brins d’ADN, une cause de cancer, surviennent à des niveaux d’EBF et de MO bien inférieurs aux seuils de protection. De plus, il n’y a aucune protection contre les effets cumulés occasionnés par les différentes bandes de fréquences du spectre électromagnétique.

Il faut remplacer la norme thermique par une norme biologique qui protègera également contre les effets cumulés de l’ensemble du spectre électromagnétique.

 

Effets sur le système immunitaire

Cause : CEM
Les études faites sur l’animal comme sur l’homme montrent de grands changements immunologiques lors d’une exposition à des champs électromagnétiques (CEM) présents dans l’environnement. Certains de ces niveaux d’exposition sont similaires à ceux produits par les technologies sans fil présentes dans la vie quotidienne.

Des changements physiologiques mesurables (par exemple les globules blancs appelés mastocytes présents dans les tissus) qui sont les premiers indicateurs d’une situation inflammatoire et d’une réponse allergique sont induits par l’exposition aux CEM.

L’exposition chronique à des facteurs augmentant les réponses allergiques ou inflammatoires peut être nocive pour la santé à long terme.

Il est possible que des situations de “provocation chronique” due à l’exposition à des CEM puisse entrainer des dysfonctionnements du système immunitaire, des réponses allergiques chroniques, des réponses inflammatoires et une santé déficiente si ces situations surviennent continuellement. C’est un sujet important pour les recherches futures.

Les études sur l’exposition à différentes sortes d’équipement moderne et/ou sources de CEM ont spécifiquement montré une réaction exacerbée du système immunitaire avec :

  • des altérations morphologiques des cellules immunitaires;
  • une nette hausse des mastocytes dans les couches superficielles de la peau;
  • un grossissement et une dégranulation accrue des mastocytes chez les individus électrosensibles ; la présence des marqueurs biologiques de l’inflammation réagissant à des expositions CEM à des niveaux de puissance non thermique;
  • des modifications de la viabilité des lymphocytes ; un nombre réduit de cellules NK (les “natural killer” de l’immunité innée chez les mammifères);
  • un nombre réduit de lymphocytes T;
  • un effet négatif sur la grossesse (avec des perturbations de la circulation uteroplacentaire ou du placenta, avec de possible risque sur la grossesse);
  • une fonction immunitaire réduite ou supprimée ; et des réponses inflammatoires qui peuvent, en dernier ressort, mener à des dommages cellulaires, dans les tissus et les organes.

Des individus déclarent souffrir d’hypersensibilité électrique aux Etats-Unis, en Suède, au Danemark, en Allemagne, en Suisse et dans de nombreux autres pays à travers le monde. Les estimations donnent entre 3 à 10 % de la population touchée. Le développement de ce trouble sanitaire, croissant, est synonyme de pertes de productivité et de journées de travail.

Si l’on s’en tient aux études sur le système immunitaire, les limites internationales actuelles de protection du public des CEM ne semblent pas suffisantes pour protéger la santé publique.

De nouvelles normes basées sur des critères biologiques sont nécessaires pour prendre en compte les effets à faible puissance sur la santé et le système immunitaire relevés par les travaux scientifiques.

 

Neurologie et troubles du comportement

Cause : MO
Les effets sur les fonctions cognitives et neurophysiologiques sont assez bien établis.

Les études effectuées par électro encéphalogramme (EEG) et les potentiels évoqués sur des cobayes humains exposés aux rayonnements des téléphones mobiles ont montré une prédominance d’effets de modification de l’activité cérébrale même à des niveaux d’exposition où aucun effet n’est attendu, si l’on s’appuie les seuils de protection habituels.

On peut difficilement mettre en doute que les champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles et l’utilisation d’un téléphone mobile affectent l’activité électrique du cerveau.

La plupart des études réalisées jusqu’ici sont des expériences d’exposition à court terme, alors que les téléphones mobiles causent à long terme des expositions répétées du cerveau.

Dans les plupart des expériences sur le comportement, des effets ont été observés après la fin de l’exposition aux hyperfréquences. Dans certaines expériences, les tests ont été faits plusieurs jours après l’exposition. Tout cela suggère un changement persistant du système nerveux après exposition aux hyperfréquences.

Dans de nombreuses occasions, les effets neurologiques et comportementaux ont été observés avec des DAS inférieur à 4 W/kg. Ce qui contredit directement les postulats à la base des recommandations de l’IEEE.

 

Tumeurs cérébrales et épidémiologie

Cause : MO
Il n’existe que peu d’études sur les tumeurs cérébrales et l’exposition à long terme à de faibles niveaux de MO.

Globalement, les résultats montrent qu’une exposition à long terme à des niveaux de puissance généralement inférieure aux limites en vigueur entraîne une augmentation du risque d’incidence des tumeurs cérébrales.

 

Tumeurs cérébrales et neurinomes acoustiques

Cause : MO
Les études menées sur les tumeurs cérébrales et l’usage durant 10 ans ou plus d’un téléphone mobile donne une tendance cohérente, celle d’un risque accru de gliome (une variété de tumeur cérébrale dérivée des cellules gliales) et de neurinome acoustique (tumeur bénigne du nerf auditif).

Un risque accru de neurinome acoustique et de différents degrés de gliome est également associé à l’usage des téléphones sans fil domestique (de type DECT).

Les normes actuelles portant sur l’exposition aux micro-ondes durant l’utilisation d’un téléphone mobile ou d’un téléphone sans fil ne sont pas efficaces si l’on considère les études portant sur le risque à long terme de tumeurs du cerveau.

 

Leucémie

Cause : CEM
L’état des connaissances suggère que la leucémie infantile est associée à une exposition aux champs CEM des lignes électriques durant la grossesse ou les premiers âges de la vie.

 

Maladie d’Alzheimer

Cause : CEM
Il y a de fortes preuves épidémiologiques qu’une exposition à long terme aux champs magnétiques très basse fréquence constitue un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer.

Le nombre d’études est trop insuffisant pour pouvoir émettre un avis sur le fait qu’une exposition à un champ magnétique haute fréquence est un facteur de risque de maladie d’Alzheimer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s