Comment se protéger des ondes ?

Pourquoi se protéger ?

Voyons tout d’abord pour quoi se protéger des ondes. Pour deux raisons.

La première raison est que nous vivons dans un environnement où les ondes électromagnétiques sont extrêmement présentes de par la multiplication des appareils qui en émettent.

Tout appareil fonctionnant à l’électricité émet un champ électrique et un champ magnétique. Les deux champs sont intimement liés, on parle ainsi de champ électromagnétique.
Les champs sont le plus souvent variables dans le temps. On parle alors de champs alternatifs ou d’onde. La fréquence du champ dépend du type d’appareil et varie de quelques Hertz (extrêmement basse fréquence) à plusieurs centaines de giga Hertz (extrêmement haute fréquence). Les ondes dont la fréquence dépasse 10 MHz sont toujours accompagnées d’un champ électrique et d’un champ magnétique, elles sont donc dites électromagnétiques.

Se-proteger-des-ondes-electromagnetiques

Certains appareils émettent des champs électromagnétiques alors que ce n’est pas leur fonction. Nous trouvons là en fait tous les appareils électriques, en particulier ceux qui possèdent un transformateur comme les radio-réveils, les chaines hifi mais aussi les simples lampes.
D’autres appareils sont conçus pour émettre des ondes, c’est le cas des émetteurs, téléphones, box wifi et tous les dispositifs communicants sans fils.

La seconde raison est que les organismes vivants sont sensibles aux ondes électromagnétiques. Il est maintenant indiscutable que les ondes ont non seulement des effets thermiques (les seuls considérés pendant longtemps) mais aussi des effets biologiques sur les organismes et donc sur le corps humain.

Nous sommes tous électrosensibles mais certains d’entre nous le sont plus que d’autres et les symptômes qu’ils présentent peuvent être très sévères, ce sont les électrohypersensibles.

se-proteger-electrosmog

Nous devons nous protéger des ondes, mais comment ?

Il faut tout d’abord considérer deux objectifs possibles, la protection contre les ondes venant de l’extérieur (d’un appartement, d’une maison) et la protection contre les ondes venant de l’intérieur.

Se protéger des ondes venant de l’extérieur

L’idéal est bien sûr qu’il n’y ait pas de source d’ondes. Il faut ainsi s’opposer individuellement et/ou collectivement  à tout projet d’implantation d’antenne près d’habitation, commerces, lieux de travail et équipements publics.

Si cela est possible, il faut choisir un lieu d’habitation éloigné de sites d’implantation d’antennes. Sinon, préférer une maison ou un appartement qui n’est pas situé dans l’axe d’une antenne ou à sa hauteur et qui n’a pas d’antenne sur le toit.

Une protection intéressante est apportée par des arbres ou buissons interposés entre les antennes et la maison. Les murs épais, la terre font écran aux micro-ondes qui peuvent aussi traverser la toiture mais surtout les ouvertures, principalement les fenêtres. Les électrohypersensibles éviteront de placer lits et fauteuils près des fenêtres  et préféreront les lits en bois plutôt que métalliques.
Volets et stores métalliques, doubles, voire triple vitrage mais aussi films métalliques sur les vitres atténueront les ondes. Enduire ses murs intérieurs d’argile en couche épaisse atténue les ondes. Il existe aussi des articles spécialisés qui pourront être utiles : rideaux, couvertures, tapis muraux ou de sol mais leur utilisation peut être délicate et leur efficacité variable. Mais attention les ondes émises à l’intérieur du logement par des appareils pourront être réfléchies par la surface interne de ces dispositifs, ce qui augmentera le champ électromagnétique à l’intérieur de l’habitation !

 

Se protéger des ondes venant de l’intérieur

Ici encore le meilleur moyen serait de ne pas avoir d’appareil émetteur d’ondes électromagnétiques mais comme nous l’avons vu en introduction, tout appareil fonctionnant à l’électricité en émet, à commencer par l’installation de distribution électrique elle-même.

Une bonne installation réalisée avec des câbles blindés et des prises de terre systématique peut faire diminuer les champs électromagnétiques à l’intérieur de l’habitation. Les câbles blindés sont indispensables en cas d’utilisation d’appareils utilisant les courants porteurs en ligne (CPL) pour la distribution d’Internet ou pour relier des appareils communicants et surtout le nouveau compteur Linky (voir article dédié au Linky). La mise à la terre dévie le champ électrique, il est très important d’en disposer, ce qui n’est pas forcément le cas dans les habitations anciennes.

Les appareils isolés ne sont pas reliés à la terre, ils peuvent être de grands émetteurs d’ondes. Il faut ainsi éviter de les avoir près de soi. Par exemple on pendra soin d’éloigner le sèche cheveux de son crâne lors de son utilisation. L’éloigner de 10cm diminue de 50% l’exposition à son rayonnement.

Eloigner des lits et fauteuils tout radiateur, lampe de chevet et tout  luminaire, radio-réveil, réveil électronique.

Les plaques de cuisson à induction émettent des champs élevés. Les fours à micro-ondes peuvent ne pas être assez étanches, se tenir à distance si vous en utilisez, ce qui reste à éviter.

Ainsi que nous l’avons vu dans le cadre de la protection contre les ondes venant de l’extérieur, il convient d’éviter les grandes pièces métalliques. Il en est de même pour les grands miroirs. Ceci afin d’éviter que les micro-ondes ne s’y réfléchissent, augmentant ainsi la densité des champs électromagnétiques à l’intérieur du logement. Toute structure métallique devrait être reliée à la terre.

En cas de nécessité, un diagnostic de votre lieu de vie peut être effectué par un professionnel. Reste à en trouver un sérieux et compétent. Dans les situations difficiles et surtout lors de la mise en œuvre de dispositifs de protection conséquents, il convient de faire un diagnostic avant et après la mise en œuvre des protections afin de voir si celles-ci n’ont pas de conséquences négatives.

Les appareils communicants sans fil
Ils sont très largement utilisés maintenant, cela à grand renfort de publicité. Beaucoup d’utilisateurs n’imaginent même pas que te tels objets si courants présentent un risque pour la santé. Cela pourrait s’avérer constituer un grand problème sanitaire à terme.

Nous l’avons vu, tous les appareils communicants sans fils émettent des ondes, toutes les ondes influent sur les organismes vivants et nous sommes tous électrosensibles. Partant de là nous ne pouvons que conseiller d’en éviter l’utilisation et, si l’on ne peut s’en passer, de les déconnecter la nuit. Il s’agit des souris et claviers sans fil, des écouteurs sans fil, des appareils permettant de faire communiquer des ordinateurs entre eux, d’avoir accès sans fil à Internet, de faire passer des programmes TV sur d’autres téléviseurs ou sur ordinateur. Il faudrait désactiver le wifi de nos Box Internet et passer en liaison filaire. Le wifi des voisins traverse les murs et nous avec. Leur demander de le couper, surtout si le signal reçu chez vous est de niveau élevé.

Beaucoup de babyphones fonctionnent avec des micro-ondes, ceux-ci ne devraient jamais être placés près d’un enfant. L’usage d’un babyphone à micro-ondes est à proscrire.

Le téléphone DECT
Le téléphone fixe sans fil utilisant la technologie numérique DECT est un gros émetteur d’ondes.

Evidemment le téléphone filaire est préférable au niveau santé. Sinon il faudrait débrancher base et combiné durant la nuit car la plupart des modèles émettent 24h/24, même hors communication. Ce n’est pas le cas des modèles  disposant de la fonction « éco DECT plus » qu’il faut activer et configurer sur l’appareil pour réduire le niveau des émissions et limiter celles-ci au seul moment de la communication.

Le téléphone portable
Nous arrivons au sujet crucial. En effet, c’est parce que l’on s’en sert qu’il y a des antennes relai et surtout parce que son usage est maintenant extrêmement répandu. Qui n’en possède pas un, voire plusieurs ? Il semble impensable de revenir en arrière et de s’en passer. Reste alors à « limiter les dégâts » et à l’utiliser de manière à réduire autant que possible ses impacts sur notre santé et celle des autres. Les conseils d’utilisation sont nombreux et certains devraient être bien connus car mentionnés sur les notices. Il n’est cependant pas inutile de mentionner ici l’ensemble de ce que nous avons relevé dans la littérature et les articles diffusés par Internet.

se-protéger-contre-les-ondes-électromagnétiques-des-téléphones-portables

Tout commence par le choix de l’appareil. Le seul conseil à donner est de veiller à ce que sa la valeur du débit d’absorption spécifique (DAS) soit la plus faible possible, même si cela ne se rapporte qu’aux seuls effets thermiques de l’appareil et pas à ses effets biologiques.

Les conseils d’utilisations sont multiples :

  • Couper l’appareil chaque fois que c’est possible car il émet même en veille.
  • Eviter son utilisation dans les lieux clos où il émettra fortement pour établir la communication.
    Voiture, train, tram, métro, caves, parkings souterrains ne sont pas des lieux recommandés pour téléphoner.
  • Eviter les lieux où les antennes sont éloignées, en milieu rural par exemple.
  • Eviter de téléphoner lorsque les conditions météo sont mauvaises (pluie, neige, brouillard, orage).
  • Ne pas téléphoner en conduisant, dans les escaliers et même en marchant. Les fautes d’attention peuvent être lourdes de conséquences.
  • Il ne faut pas téléphoner en présence de produits inflammables comme l’essence, l’alcool ou l’éther. Il faudra donc être prudent dans des lieux où l’on peut rencontrer ces substances (stations d’essence, hôpitaux…). En présence de ces substances un portable est capable de déclencher un incendie.
  • Préférer les textos aux appels.
  • Des études recommandent des appels aussi brefs que possible. Téléphoner moins de 4 minutes par appel, limiter à 6 le nombre d’appels journaliers et ne pas dépasser une durée d’exposition de 22 minutes par jour.
  • Eviter le contact du téléphone avec la tête. Utiliser un kit oreillette filaire où passer en mode « mains libres ». Le kit oreillette ne fait que diminuer certaines nuisances, il n’est pas une garantie de sécurité absolue.
  • Attendre que la communication soit établie pour coller le combiné à son oreille en l’absence de kit oreillette.
  • Ne pas utiliser d’oreillette Bluetooth. C’est une mini antenne relais placée près du cerveau.
  • Eviter de porter le téléphone mobile en veille sur soi et particulièrement de le porter dans la poche de son pantalon, près des organes génitaux, ou dans une poche sur la poitrine, près du cœur.
  • Les radiations des téléphones mobiles sont particulièrement nocives pour :
    • les enfants,
    • les femmes enceintes,
    • les personnes âgées,
    • les malades immunodéprimés,
    • les personnes hypersensibles aux rayonnements électromagnétiques.

En pratique ceci veut dire qu’il faut réserver l’emploi du téléphone portable pour ce qui est essentiel, indispensable ou urgent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s